La présentation de l’Amstel Gold Race Femmes 2024 : parcours, engagées, diffusion TV Loes Adegeest et Amanda Spratt en prise dans le Keutenberg lors de l'Amstel Gold Race 2023. Photo : Cor Vos

Retrouvez la présentation complète de l’Amstel Gold Race Femmes 2024 (1.WWT) qui se dispute ce dimanche 14 avril. Les coureuses auront un parcours de 157,8 kilomètres à travers 21 monts du Limbourg néerlandais.

L’Amstel Gold Race Femmes 2024 se tient ce dimanche 14 avril sur un parcours de 157,8 kilomètres se déroulant dans la seule région vallonnée des Pays-Bas à proximité de la ville de Maastricht où sera donné le départ. L’arrivée sera jugée sur les hauteurs de Valkenburg à Berg en Terblijt après 21 ascensions dont cinq du Cauberg. Demi Vollering avait remporté la précédente édition et sera encore l’une des grandes favorites cette année.

Le parcours de l’Amstel Gold Race Femmes 2024

L’édition 2024 de l’Amstel Gold Race Femmes reprend quasiment à l’identique le parcours de 2023. Les coureuses partiront de Maastricht. Elles effectueront une première grande boucle où les premiers monts seront abordés au bout de 49 kilomètres. L’enchaînement du Kruisberg, de l’Eyserbosweg, du Fromberg et du Keutenberg se produira avant la mi-course. Contrairement à l’épreuve masculine, il ne conduit en général pas à des différences décisives chez les femmes car situé trop loin de l’arrivée mais sert de premier écrémage.

Après une première ascension du Cauberg, les coureuses entameront un circuit de 17,9 kilomètres à accomplir quatre fois avec à chaque passage les montées du Geulhemmerberg, du Bemelerberg et évidemment du Cauberg qui servira de juge de paix. On note une petite innovation lors du dernier tour où, après le Bemelerberg, les concurrentes retourneront vers le hameau de Vilt afin de corser le final par un profil plus vallonné avant l’ultime Cauberg dont le sommet est situé à deux kilomètres du but.

Le profil de l’Amstel Gold Race Femmes 2024

La liste des 21 difficultés du parcours

  1. Maasberg (300m à 6%, Km 12,3)
  2. Adsteeg (500m à 5%, Km 32,1)
  3. Bergseweg (700m à 5,9%, Km 49,1)
  4. Korenweg (900m à 3,6%, Km 51,6)
  5. Kruisberg (500m à 9,8%, Km 61,8)
  6. Eyserbosweg (800m à 9,3%, Km 64)
  7. Fromberg (600m à 5%, Km 68,4)
  8. Keutenberg (900m à 7,7%, Km 73,2)
  9. Cauberg (500m à 9,2%, Km 82,4)
  10. Geulhemmerberg (1000m à 4,8%, Km 87,2)
  11. Bemelerberg (700m à 5,4%, Km 97)
  12. Cauberg (600m à 7,7%, Km 100,4)
  13. Geulhemmerberg (1000m à 4,8%, Km 104,8)
  14. Bemelerberg (700m à 5,4%, Km 114,6)
  15. Cauberg (600m à 7,7%, Km 118,2)
  16. Geulhemmerberg (1000m à 4,8%, Km 122,8)
  17. Bemelerberg (700m à 5,4%, Km 132,2)
  18. Cauberg (600m à 7,7%, Km 135,8)
  19. Geulhemmerberg (1000m à 4,8%, Km 140,6)
  20. Bemelerberg (700m à 5,4%, Km 150,4)
  21. Cauberg (500m à 9,2%, Km 155,4)

La diffusion TV : suivre la course en direct

L’Amstel Gold Race Femmes 2024 (1.WWT) est à regarder en direct à la TV ce dimanche 14 avril. La course sera retransmise sur les chaînes France 3 et Eurosport à partir de 13h00.

Amstel Gold Race Femmes 2024 : les participantes et les favorites

*** VOLLERING Demi, KOPECKY Lotte, LONGO BORGHINI Elisa
** VOS Marianne, NIEWIADOMA Katarzyna, PERSICO Silvia, LABOUS Juliette
* GEORGI Pfeiffer, MOOLMAN-PASIO Ashleigh, CHABBEY Elise, BROWN Grace, VAN ANROOIJ Shirin

Équipes en compétition

Le palmarès de l’Amstel Gold Race Femmes

ÉDITIONVAINQUEUREDEUXIÈMETROISIÈME
2023Demi VolleringLotte KopeckyShirin van Anrooij
2022Marta CavalliDemi VolleringLiane Lippert
2021Marianne VosDemi VolleringAnnemiek van Vleuten
2020Non disputée
2019Katarzyna NiewiadomaAnnemiek van VleutenMarianne Vos
2018Chantal van den Broek-BlaakLucinda BrandAmanda Spratt
2017Anna van der BreggenLizzie DeignanAnnemiek van Vleuten
& Katarzyna Niewiadoma
2016-2004Non disputée
2003Nicole CookeOlivia GollanEdita Pučinskaitė
2002Leontien van MoorselMirjam MelchersKatherine Bates

L’Amstel Gold Race Femmes est née en 2001 et fut pendant trois ans une manche de la Coupe du Monde. Les problèmes d’organisation dus à la coexistence avec l’épreuve masculine ont conduit à son arrêt pendant douze ans. Ce n’est qu’en 2017 que la course est remise au calendrier en même temps que Liège-Bastogne-Liège, permettant ainsi de constituer le triptyque ardennais dans sa version féminine pour la première fois.

La course femmes est restée fidèle à son circuit autour de Valkenburg, là où celle des hommes a cherché à réduire l’influence du Cauberg qui paralysait le scénario. Ainsi, bien que les deux éditions post-renaissance aient produit des échappées de loin, l’Amstel Gold Race Femmes s’est souvent résumé un match de puncheuses dans la dernière montée du Cauberg. L’épreuve a toujours échappé à Annemiek van Vleuten, coureuse pourtant dominante de ces dernières années.

Toutes les actualités