Une modification importante sur le parcours de Paris-Roubaix 2024 ? La trouée d'Arenberg est probablement l'un des lieux les plus mythiques de l'histoire du cyclisme professionnel. Photo : Cor Vos

A quelques jours de Paris-Roubaix 2024, les organisateurs de l’épreuve réfléchissent toujours à la mise en place d’une chicane à l’entrée de la célèbre Trouée d’Arenberg.

Thierry Gouvenou, directeur de la course Paris-Roubaix a confirmé ce mardi l’information du journal La Voix des Sports qui évoquait la possible installation d’une chicane à l’entrée de la Trouée d’Arenberg, secteur stratégique de l’épreuve mais également connu pour sa dangerosité. Selon Thierry Gouvenou, le but de cette chicane serait de réduire de moitié la vitesse des coureurs à l’entrée du secteur et d’ainsi répondre à la demande d’un peloton choqué et secoué par les nombreuses chutes survenues ces derniers mois.

La réaction de Thierry Gouvenou, directeur de la course cycliste Paris-Roubaix

L’information a d’ailleurs été confirmée par Thierry Gouvenou, directeur de l’épreuve. « Nous avons reçu une demande notamment du syndicat des coureurs cyclistes qui réclament une solution pour ralentir la vitesse à l’arrivée sur la Trouée d’Arenberg. Les coureurs subissent beaucoup de chutes en ce moment. Ils nous réclament plus de sécurité. On travaille à une solution avant dimanche. On ne modifie pas le parcours. C’est juste une petite virgule dans le parcours. C’est un peu comme sur un circuit de Formule 1. On va essayer de diviser la vitesse par deux, sachant qu’ils arrivaient à près de 60 km/h ces dernières années. Ça remettra aussi en valeur la Trouée, car ce sera d’autant plus difficile en arrivant avec moins d’élan. »

Toutes les actualités