La présentation de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 : parcours, engagées, diffusion TV Arlenis Sierra est croquée par Lotte Kopecky au sommet du Kapelmuur lors de l'Omloop Het Nieuwsblad 2023. Photo : Cor Vos

Retrouvez la présentation complète de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 (1.WWT), classique d’ouverture du calendrier belge, qui se dispute ce samedi 24 février sur une distance de 127,1 kilomètres.

L’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 (1.WWT) se tient ce samedi 24 février, le même jour que la course masculine. Les coureuses s’élanceront de Gand deux heures après les hommes pour 127,1 kilomètres sur un parcours quasi identique à celui des années précédentes. L’enchaînement du Mur de Grammont avec le Bosberg devrait en être le juge de paix avant l’arrivée à Ninove.

Le parcours de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024

L’approche des monts flandriens est la principale différence de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 par rapport à l’édition 2023. La suite est identique. Les coureuses entreront dans les difficultés par l’Eldelareberg peu après la moitié du kilométrage. L’épreuve se décante traditionnellement dans le Molenberg (500m à 6%), point à partir duquel s’engage une course de mouvement. Si l’enchaînement BerendriesElverenberg favorise les attaquantes, la transition de dix kilomètres vers Grammont permet au peloton de se regrouper, s’organiser et d’étouffer les échappées.

Ainsi, ces dernières années, le point décisif fut le Mur de Grammont (1,2 km à 6,7%) où le bon coup part en costaud. Le Bosberg (900m à 6%) qui suit confirme la hiérarchie ou sert d’ultime tremplin pour les puncheuses. Au sommet, il reste encore 12 kilomètres plats pour atteindre Ninove ; 12 bornes à tenir ou 12 bornes pour revenir selon qu’on soit devant ou derrière.

Le profil de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024

La liste des monts de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 :

  • Edelareberg (1,2 km à 4,5%)
  • Holleweg (300m à 6%)
  • Wolvenberg (800m à 4,9%)
  • Kerkgate (2,6 km à 2,1%)
  • Jagerij (1,1 km à 1,2%)
  • Molenberg (500m à 6%)
  • Leberg (1 km à 4%)
  • Berendries (900m à 6,7%)
  • Vossenhol – Elverenberg (1,4 km à 3,4%)
  • Mur de Grammont (1,2 km à 6,7%)
  • Bosberg (900m à 6%)

La diffusion TV : suivre la course en direct

L’Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 (1.WWT) est à regarder en direct à la TV ce samedi 24 février sur les chaînes Eurosport et Eurosport 2 qui la diffuseront en direct à partir de 16h00. En Belgique, l’épreuve sera retransmise par la RTBF via leur plateforme Auvio dès le départ de Gand à 13h30.

Omloop Het Nieuwsblad Femmes 2024 : les participantes et les favorites

*** Lotte KOPECKY, Demi VOLLERING, Lorena WIEBES
** Elisa BALSAMO, Emma NORSGAARD, Marianne VOS
* Kasia NIEWIADOMA, Cecilie Uttrup LUDWIG, Pfeiffer GEORGI, Silvia PERSICO

Équipes en compétition

Le palmarès de l’Omloop Het Nieuwsblad Femmes

ÉDITIONVAINQUEUREDEUXIÈMETROISIÈME
2023Lotte KopeckyLorena WiebesMarta Bastianelli
2022Annemiek van VleutenDemi VolleringLorena Wiebes
2021Anna van der BreggenEmma NorsgaardAmy Pieters
2020Annemiek van VleutenMarta BastianelliFloortje Mackaij
2019Chantal van den Broek-BlaakMarta BastianelliJip van den Bos
2018Christina SiggaardAlexis RyanMaria Giulia Confalonieri
2017Lucinda BrandChantal van den Broek-BlaakAnnemiek van Vleuten
2016Lizzie DeignanChantal van den Broek-BlaakTiffany Cromwell
2015Anna van der BreggenEllen van DijkLizzie Deignan
2014Amy PietersEmma JohanssonLizzie Deignan

Créée en 2006, la version féminine du Circuit Het Nieuwsblad est l’une des premières semi-classiques flandriennes à entrer au calendrier des femmes. Organisée par Flanders Classics, elle a progressivement gravi les échelons. Initialement classe 2, elle devient ProSeries en 2021 avant d’intégrer le World Tour en 2023. Elle lance le week-end d’ouverture de la saison cycliste en Belgique, est le premier contact des athlètes avec les monts pavés et sert de première répétition en vue des autres courses d’un jour du mois de mars.

Son parcours suit celui des hommes, du moins dans sa seconde partie. La classique s’approprie depuis 2018 l’ancien final du Tour des Flandres (emprunté jusqu’en 2011) avec en points d’orgue le Mur de Grammont puis le Bosberg. C’est généralement lors de ces deux ascension que la course se joue, le peloton n’ayant plus assez de temps pour organiser une poursuite dans les derniers kilomètres. Il faut remonter à 2018 pour voir une arrivée au sprint. La course a surtout vu des triomphes en solitaire.

Toutes les actualités