Les tops grimpeurs de 2023 Tadej Pogačar à l'attaque dans le col du Platzerwasel sur la 20e étape du Tour de France 2023. Photo : Cor Vos

Meilleur grimpeur, meilleur sprinteur, meilleur baroudeur,… Ces titres non-officiels sont au cœur des discussions entre fans de cyclisme. TotalVelo a choisi des critères afin de faire ressortir un classement pour chacune de ces catégories, pour les hommes et les femmes. Essayons aujourd’hui d’établir une hiérarchie entre les grimpeurs.

Après avoir adressé la question des baroudeurs, examinons celles des grimpeurs. Quels coureurs ont été les plus régulièrement performants dans les cols, altos, passi et autres jebels? Il sera moins question ici de valoriser les échappées de montagne que le résultat à l’arrivée. Les hommes jouant les classements généraux sont donc favorisés par un tel paradigme.

N°1 – Tadej Pogačar, la prime à l’explosivité

Meilleur grimpeur l’homme qui a explosé dans le col de la Loze et lâché dans Marie Blanque? C’est une plaisanterie? Certainement pas. Les résultats en montagne de Tadej Pogačar ne peuvent éviter la comparaison avec ceux de Jonas Vingegaard. Or, le Slovène a devancé plus de fois son rival que l’inverse, que ce soit sur Paris-Nice, à Cauterets-Cambasque, au Puy de Dôme ou au Markstein. Les deux hommes avaient un niveau si proche que l’on retient plus facilement les éclatantes défaites de Pogačar, mais en terme de régularité sur l’ensemble de la saison, c’est lui le plus fort.

Tadej Pogacar victoire Tour de France 2023 étape 20
Tadej Pogacar s’est imposé au sommet sur la 20e étape du Tour de France 2023 au Markstein. Photo : Cor Vos

N°2 – Jonas Vingegaard lustre son palmarès

Pour beaucoup, Jonas Vingegaard est le meilleur escaladeur de 2023. Les arguments en sa faveur sont pertinents entre ses démonstrations à la Croix de Fer sur le Critérium du Dauphiné, à Marie Blanque sur le Tour de France et au Tourmalet sur la Vuelta pour ne citer que les plus fameuses. Il est important de noter que le Danois fut autant (voire plus) redoutable en moyenne montagne que sur les hauts sommets. Il n’a pas toujours été le plus fort mais n’a jamais connu de défaillance rédhibitoire.

Critérium du Dauphiné 2023 classement étape 7
Jonas Vingegaard s’envole sur les pentes du col de la Croix de Fer sur la 7e étape du Critérium du Dauphiné. Photo : Cor Vos

N°3 – Primož Roglič l’indécrochable

Primož Roglič a tenu la comparaison avec la génération montante. Tantôt suiveur, tantôt attaquant, il achève la saison avec cinq victoires au sommet dont le prestigieux Angliru et surtout le Monte Lussari où il a conquis le maillot rose du Giro. Roglič a toutefois peiné à faire des différences en montagne, que ce soit face à Geraint Thomas ou ses équipiers de Jumbo-Visma. Inversement, il fut très difficile à lâcher. Evenepoel peut en témoigner.

Primoz Roglic a renversé le Giro 2023 sur le dernier chrono de la 20e étape ! Photo : Cor Vos
Primož Roglič a renversé le Giro 2023 sur le dernier chrono de la 20e étape. Photo : Cor Vos

N°4 à 5 – Remco Evenepoel et Adam Yates

Malgré leur excellente saison, il a manqué quelque chose aux deux coureurs suivants sur les courses les plus difficiles pour aspirer à un sacre sur un Grand Tour.

Remco Evenepoel ambition victoire étape 20 La Vuelta 2023

Remco Evenepoel a brillé par son comportement offensif. On retient ses trois victoires au sommet sur le Tour d’Espagne, deux d’entres elles acquises lors d’échappées lointaines. Il fut régulièrement mis en difficulté dans les montées les plus dures. La haute montagne semble encore un obstacle majeur pour lui.

Le classement complet de la 4e étape du Tour de Romandie 2023 remportée par Adam Yates. Photo : Cor Vos

Adam Yates a saisi les opportunités pour gagner en l’absence des cadors. Ainsi, il a battu Evenepoel au Jebel Hafeet puis s’est offert le Tour de Romandie en s’imposant à Thyon 2000. Sa constance en montagne le fait monter sur le podium du Tour de France.

N°6 à 8 – João Almeida, Cian Uijtdebroeks et Felix Gall

De grosses performances en haute montagne, parfois couronnées de succès mais aussi une irrégularité fatale : tel est le bilan des trois hommes à venir.

Le classement complet de la 16e étape du Giro 2023 remportée par Joao Almeida (UAE Team Emirates). Photo : Cor Vos

João Almeida est un roseau qui plie sans rompre. Souvent lâché lorsque la bagarre se déclenche, il revient au train et finit proche de la gagne. Mais à force de subir, il accumule les pertes. Le Portugais n’a paru en contrôle qu’une fois : lorsqu’il a fait céder Roglič au Monte Bondone.

Cian Uijtdebroeks lors du dernier Tour d'Espagne. Photo : Cor Vos
Tour de Suisse 2023 classement étape 4

Cian Uijtdebroeks a rivalisé avec les favoris sur les ascensions les plus dures : Tourmalet, Angliru, Thyon, Leukerbad,… Le jeune Belge était toujours présent. Il lui manque une victoire et la régularité. En effet, il peine à maintenir son haut niveau en montagne. Cela viendra.

Felix Gall a longtemps tourné autour du succès. Il l’obtient sur le Tour de Suisse en s’imposant à Loèche-les-Bains après une démonstration d’escaladeur puis récidive sur le Tour de France en enlevant l’étape reine des Alpes à Courchevel. Il rivalise même avec Pogačar et Vingegaard dans les Vosges.

N°9 à 10 – Jai Hindley et Simon Yates

Malgré certains succès, les deux hommes qui clôturent notre top 10 ont le plus souvent subi la loi des coureurs dominants.

Tour de France 2023 étape 5 classement

Jai Hindley devait se confronter à une plus forte adversité après son sacre sur le Giro 2022. Sa victoire à Laruns sur le Tour de France a laissé planer un espoir avant qu’il soit remis à sa place le lendemain dans le Tourmalet. Le reste de sa saison fut du même acabit.

Sa méfiance envers l'altitude a-t-elle coûté la victoire à Simon Yates à Courchevel? Photo : Cor Vos

Simon Yates a été contrarié par la domination des UAE et Jumbo-Visma qui ne lui ont pas laissé beaucoup d’ouverture pour s’exprimer. Ajoutons à cela quelques défaillances ainsi qu’une défaite contre Gall au col de la Loze et l’on obtient un bilan juste correct avec une pointe de frustration.

Le top 10 des grimpeurs de la saison 2023

1 🥇

2 🥈

3 🥉

RangNomÂgeEquipeNationTemps perdu moyen
1Tadej POGAČAR25 ansUAE TEAM EMIRATESSlovénie2 secondes
2Jonas VINGEGAARD27 ansJUMBO-VISMADanemark6 secondes
3Primož ROGLIČ34 ansJUMBO-VISMASlovénie10 secondes
4Remco EVENEPOEL23 ansSOUDAL QUICK-STEPBelgique19 secondes
5Adam YATES31 ansUAE TEAM EMIRATESGrande-Bretagne22 secondes
6João ALMEIDA25 ansUAE TEAM EMIRATESPortugal31 secondes
7Cian UIJTDEBROEKS20 ansBORA-HANSGROHEBelgique33 secondes
8Felix GALL25 ansAG2R CITROËNAutriche33 secondes
9Jai HINDLEY27 ansBORA-HANSGROHEAustralie45 secondes
10Simon YATES31 ansTEAM JAYCO ALULAGrande-Bretagne45 secondes

Il fallait être leader Sepp !

Le retard moyen à l’arrivée des étapes de montagne sert de critère dans ce top 10, sachant que les courses n’étaient pas équivalentes. La difficulté des ascensions, du parcours général, l’altitude et le scénario ont été pris en compte pour attribuer des poids. Les performances les plus mauvaises ont été retirées en fonction du nombre de jours en montagne disputés durant l’année.

Le classement valorise fortement la régularité aux dépens des exploits ponctuels et des défaillances catastrophiques. Il désavantage les équipiers à l’image d’un Supp Kuss (13e) dont l’appui fut crucial pour Roglič et Vingegaard mais qui a trop cédé de terrain en se relevant, là où d’autres grimpeurs étaient plus soucieux de limiter leur retard.

Toutes les actualités