Les tops et les flops du Tour d’Italie 2024 Les tops et les flops du Tour d'Italie 2024. Photo : Cor Vos

Le Tour d’Italie 2024 étant fini, il est désormais l’heures conclusions des trois semaines en Italie : Alaphilippe, Bardet, Milan… Qui a brillé et qui nous a déçus ?

Le Tour d’Italie 2024 s’est achevé ce dimanche, à Rome. L’occasion pour TotalVelo de faire le bilan des trois semaines italiennes avec des coureurs qui nous ont surpris, qui se sont révélés aux yeux du grand public, mais d’autres aussi qui se sont montrés en dessous des attentes.

Top – Decathlon AG2R La Mondiale continue sur sa lancée

Après un début de saison plus que réussi avec notamment des victoires sur le Tour du Pays Basque ou sur la Flèche Brabançonne, on voulait voir Decathlon AG2R la mondiale poursuivre cette dynamique sur le premier Grand Tour de l’année. Avec une quatrième place finale pour Ben O’Connor, le classement général par équipes, mais également deux victoires lors des 10e et 19e étapes avec respectivement Valentin Paret-Peintre et Andrea Vendrame, la formation française a largement comblé les attentes et peut ambitionner un résultat similaire sur le prochain Tour de France.

Résultats cyclisme : Valentin Paret-Peintre s'est imposé au sommet de la Bocca della Selva sur la 10e étape du Giro 2024
Valentin Paret-Peintre s’est imposé au sommet de la Bocca della Selva sur la 10e étape du Giro 2024. Photo : Giro d’Italia

Top – Georg Steinhauser, révélation du Tour d’Italie 2024

Georg Steinhauser a clairement explosé pendant les trois semaines du Tour d’Italie, vainqueur en solitaire au sommet du Passo Brocon lors de la 17e étape, l’Allemand de la EF Education-EasyPost a réussi a convertir les efforts de son équipe pendant toute la durée du Giro. Se montrant comme un des meilleurs grimpeur du peloton pendant la troisième semaine de course, le coureur de 22 ans est également allé chercher deux podiums d’étapes et une troisième place au classement des grimpeurs. Le neveu de Jan Ullrich a semé ses graines pour les prochaines années et sera à surveiller de très près.

Actualités cyclisme - Giro 2024 : Georg Steinhauser met au fond sur la 17e étape du Tour d'Italie
Georg Steinhauser met au fond sur la 17e étape du Giro 2024. Photo : Cor Vos

Top – Julian Alaphilippe de retour à son meilleur niveau

Même si Pelayo Sanchez (que l’on aurait pu mettre dans cette liste) puis Andrea Vendrame ont tour à tour frustré Julian Alaphilippe, personne n’aurait pu empêcher le double champion du monde d’aller chercher la victoire qui lui échappait depuis près d’un an. Le Français a fait taire tout le monde sur la 12e étape de ce Giro 2024 en étant parti à 136 kilomètres de l’arrivée, en compagnie de Mirco Maestri, pour finalement rassurer tout le monde après cet authentique exploit et compléter la trilogie des trois Grands Tours. Un champion ne meurt jamais.

Julian Alaphilippe remporte la 12e étape du Giro 2024. Photo : Cor Vos
Julian Alaphilippe remporte la 12e étape du Giro 2024. Photo : Cor Vos

Top – Les grimpeurs italiens sont de retour

Depuis Vincenzo Nibali, les Italiens se cherchent un coureur capable de jouer le classement général de leur tour national, et ils l’ont peut-être enfin trouvé. Antonio Tiberi, 22 ans, termine son premier Tour d’Italie à une très belle 5e place, accompagnée par la victoire au classement du meilleur jeune. Se montrant offensif dès que la route s’est élevée, le leader de la Bahrain Victorious pourra revenir sur les prochains Tour d’Italie avec des ambitions de podium.

Mais avec Giulio Pelizzari (VF Group-Bardiani CSF-Faizane) et Davide Piganzoli (Polti Kometa), l’Italie a pu également espérer des victoires d’étapes. Au final, même si les deux pépites italiennes n’ont pas su convertir leurs quelques opportunités, ils se seront montrés pendant les 3 semaines de course sur le Tour d’Italie, confirmant ainsi leur grand potentiel pour les années à venir.

Antonio Tiberi est l'actuel porteur du maillot blanc sur ce Giro 2024. Photo : Cor Vos
Antonio Tiberi est l’actuel porteur du maillot blanc sur ce Giro 2024. Photo : Cor Vos

Top – Jonathan Milan a terrorisé tout le monde

Jonathan Milan était bien le sprinteur numéro 1 de ce Tour d’Italie 2024. Après son Giro réussi l’an dernier avec une victoire d’étape, quatre secondes places et surtout le maillot cyclamen de meilleur sprinteur, on s’attendait à aussi bien, voire mieux pour le sprinteur italien. Avec une équipe Lidl-Trek lui étant presque entièrement dévouée, l’Italien a plus que brillé sur ses terres puisqu’il repart avec 3 victoires d’étape, 4 secondes places et une nouvelle fois le maillot cyclamen, il n’a désormais plus qu’à confirmer sur un autre Grand Tour pour s’imposer définitivement comme un des meilleurs sprinteurs du peloton.

Flop – Caleb Ewan transparent

Son retour dans l’équipe de ses débuts, la formation Jayco AlUla, devait lui offrir un second souffle, nous ne l’avons pas eu sur ce Tour d’Italie 2024. A 29 ans, Caleb Ewan vit une période compliquée, avec une seule victoire cette année et aucun top 5 sur ce Giro, on espère que la « Pocket Rocket » pourra revenir rapidement à son meilleur niveau.

Flop – Laurence Pithie n’a pas converti les attentes

Après son printemps de classiques plus que réussi avec en point d’orgue cette 7e place sur Paris-Roubaix, on pouvait espérer, à juste titre, une victoire d’étapes voire même mieux encore pour Laurence Pithie. Pourtant, avec un seul top 5 accroché sur les trois semaines, l’Australien de la Groupama-FDJ est passé à côté de son Giro, sûrement à cause des efforts fournis sur les flandriennes.

Flop – Le fiasco DSM-firmenich Post NL

A la suite de son bon Tour des Alpes, Romain Bardet expliquait chercher une victoire d’étape sur le Tour d’Italie. Finalement, le Français repart avec une morne 9e place au classement général. Pas assez proche au général pour ambitionner un podium, mais pas assez loin pour avoir le crédit nécessaire pour prendre des échappées, il a laissé passer sa seule occasion en s’inclinant contre un Valentin Paret-Peintre de gala sur la 10e étape de ce Giro 2024.

Pour le reste de la DSM-Firmenich PostNL, ce n’est guère mieux. Leur recrue phare de l’hiver, Fabio Jakobsen, n’a pas réussi à s’imposer. Tout comme son jeune coéquipier, Tobias Lund Andresen, leader après l’abandon de l’ancien champion d’Europe. Résultat, au terme des trois semaines, la formation néerlandaise repart d’Italie bredouille.

Fabio Jakobsen était particulièrement marqué par sa chute dans les derniers mètres de la 11ème étape du Giro 2024, ce mercredi 15 mai. Photo : Cor Vos
Fabio Jakobsen était particulièrement marqué par sa chute dans les derniers mètres de la 11ème étape du Giro 2024, ce mercredi 15 mai. Photo : Cor Vos
Toutes les actualités