Les top grimpeuses de 2023 Demi Vollering à l'attaque lors de la dernière étape du Tour du Pays Basque 2023. Photo : Cor Vos

Meilleur grimpeur, meilleur sprinteur, meilleur baroudeur,… Ces titres non-officiels sont au cœur des discussions entre fans de cyclisme. TotalVelo a choisi des critères afin de faire ressortir un classement pour chacune de ces catégories, pour les hommes et les femmes. Attardons-nous sur les grimpeuses.

À l’image de ce que nous avions dit sur les contre-la-montre, les grimpeuses souffrent d’un manque d’opportunités malgré une certaine amélioration au niveau World Tour. On dénombre six arrivées en altitude en 2023 (huit en comptant large) pour une quinzaine de courses en montagne au total. Cela suffit pour reprendre le même barème employé dans notre article dédié aux grimpeurs. Nous avertissons cependant du risque de biais plus élevé pour traiter les femmes en raison de ce nombre moins élevé d’occurrences.

N°1 – Demi Vollering invincible

Demi Vollering a triomphé des cinq arrivées au sommet qu’elle a affronté en 2023. Elle y a généralement démontré une supériorité physique manifeste comme au Tourmalet bien que Gaia Realini l’ait challengée aux Lacs de Covadonga et Kasia Niewiadoma à Torgon. On peut ainsi affirmer qu’elle termine l’année invaincue en haute montagne. Elle a simplement laissé filer quelques courses de moyenne altitude, la plupart du temps au profit d’équipières à l’exception de l’étape de Laredo qui lui a coûté la Vuelta.

Demi Vollering victoire étape 2 Tour de Romandie 2023
Demi Vollering a remporté l’étape reine du Tour de Romandie Féminin 2023 à Torgon. Photo : SD Worx/Getty

N°2 – Annemiek van Vleuten détrônée

Annemiek van Vleuten fut moins tranchante pour sa dernière année de cycliste professionnelle. La Néerlandaise nous avait habitué à évoluer une classe au-dessus de la concurrence en montagne en attaquant de très loin. Elle n’a pas modifié sa stratégie mais a cette fois peiné à lâcher ses rivales. Pire, elle fut dominée par Demi Vollering à chaque affrontement direct. Même en déclin, Van Vleuten conservait un excellent niveau qui lui a permis de gagner deux des trois Grands Tours.

Annemiek van Vleuten fait un pas de plus vers la victoire finale sur le Giro Donne grâce à son succès à Alassio. Photo : Cor Vos
Annemiek van Vleuten a dominé une dernière fois ses adversaires en montagne sur le Tour d’Italie 2023. Photo : Cor Vos

N°3 – Gaia Realini, la révélation de lannée

Gaia Realini a passé un cap dès sa première saison World Tour. La petite Italienne a d’abord offert la victoire sur un plateau à sa leader Elisa Longo Borghini sur les pentes du Jebel Hafeet en février puis a rivalisé avec Vollering et Van Vleuten sur le Tour d’Espagne dont elle finit troisième, maillot à pois et vainqueure d’étape. Elle obtient également un le podium du Giro où elle fut néanmoins un peu plus en retrait. Encore lauréate de l’étape à Megève sur le Tour de l’Avenir, elle est à 22 ans la plus grande révélation de 2023.

Gaia Realini a battu Annemiek van Vleuten à la photo-finish sur la 6e étape de La Vuelta Femenina. Photo : Cor Vos
Gaia Realini a battu Annemiek van Vleuten à la photo-finish sur la 6e étape de La Vuelta Femenina. Photo : Cor Vos

N°4 à 6 – Niedermaier, Labous et Fisher-Black

Les coureuses suivantes avaient une classe de retard par rapport aux trois premières citées. Elles sont parvenues à rivaliser ponctuellement.

Antonia Niedermaier étape 5 victoire Giro Donne 2023

Antonia Niedermaier s’est révélée en remportant l’étape reine du Giro face à Van Vleuten. Son abandon sur chute le lendemain nous a empêché d’en voir plus. Du fait de son jeune âge (20 ans), elle a peu couru et a dû accomplir un travail d’équipière. Elle incarne le futur des courses à étapes.

Niamh Fisher-Black tournait autour d'une victoire de prestige. Elle a été sans pitié avec Kasia Niewiadoma. Photo : Cor Vos

Juliette Labous est allée crescendo. Après une Vuelta décevante (7e), elle a pris confiance sur le Giro où elle finit dauphine de Van Vleuten. Inférieure à Vollering mais au niveau des autres grimpeuses sur le Tour de France, elle n’hésite plus à attaquer les meilleures.

Niamh Fisher-Black a connu une fortune variable. Elle a gagné l’étape reine du Tour de Suisse mais n’a pas convaincu lorsqu’elle a eu le rôle de leader sur le Giro et en Scandinavie. Son attitude très offensive s’est souvent retournée contre elle.

N°7 à 10 – Muzic, Niewiadoma, Bauernfeind et Ewers

Malgré certaines ascensions de très haut niveau, les coureuses suivantes n’ont pas maintenu ce degré d’excellence durant toute la saison, ce qui explique leur positionnement si bas.

Évita Muzic a pu jouer sa carte personnelle après les malheurs ayant touché sa leader Cecilie Uttrup Ludwig. Photo : Cor Vos

Évita Muzic a impressionné sur le Tour d’Espagne en accrochant Vollering, Van Vleuten et Realini lors des deux arrivées au sommet. La suite fut moins glorieuse avec un Giro anonyme et un abandon sur blessure lors du Tour de France.

Kasia Niewiadoma vise le podium et une étape sur le Tour de France Femmes. Photo : Cor Vos
Ricarda Bauernfeind victoire étape 5 Tour de France Femmes 2023

Kasia Niewiadoma est la deuxième meilleure grimpeuse de l’été. Généreuse dans l’effort et toujours portée vers l’attaque, la Polonaise fut la principale menace pour les SD Worx en Suisse et au Tourmalet. Elle a poussé Vollering dans ses retranchements à Torgon sur le Tour de Romandie. Elle n’était toutefois pas aussi forte au printemps lors du Tour d’Espagne.

Ricarda Bauernfeind a été bonne en montagne durant toute une saison où elle a beaucoup couru. Il lui a manqué quelque chose pour jouer la gagne. Elle forme avec ses équipières Niewiadoma et Niedermaier un trio qui pourrait faire mal en 2024.

Veronica Ewers s’est surtout illustrée sur le Tour d’Italie dont elle a longtemps occupé le podium. Une chute à la veille du Tourmalet a mis un terme brutal à sa saison. Elle avait été assez discrète avant le mois de juillet.

Le top 10 des grimpeuses de la saison 2023

RangNomÂgeEquipeNationTemps perdu moyen
1Demi VOLLERING27 ansTEAM SD WORXPays-Bas0 seconde
2Annemiek VAN VLEUTEN41 ansMOVISTAR TEAM WOMENPays-Bas13 secondes
3Gaia REALINI22 ansLIDL-TREKItalie14 secondes
4Antonia NIEDERMAIER20 ansCANYON//SRAM RACINGAllemagne41 secondes
5Juliette LABOUS25 ansTEAM DSM-FIRMENICHFrance57 secondes
6Niamh FISHER-BLACK23 ansTEAM SD WORXNouvelle-Zélande57 secondes
7Évita MUZIC24 ansFDJ-SUEZFrance64 secondes
8Katarzyna NIEWIADOMA29 ansCANYON//SRAM RACINGPologne66 secondes
9Ricarda BAUERNFEIND23 ansCANYON//SRAM RACINGAllemagne74 secondes
10Veronica EWERS29 ansEF EDUCATION – TIBCO – SVBÉtats-Unis76 secondes

Un biais Tourmalet?

D’excellente grimpeuses comme Elisa Longo Borghini et Ashleigh Moolman-Pasio auraient eu leur place dans ce top 10. La première a été pénalisée par ses nombreuses blessures tandis que la seconde paye son absence sur le Tour d’Italie. En effet, les coureuses ayant participé à cette compétition ont disputé plus de jours en montagne sans Vollering pour les reléguer à plusieurs minutes. L’unique étape en altitude du Tour de France a coûté cher à celles qui étaient présentes. Ou alors peut-être que certaines des meilleures escaladeuses n’étaient tout simplement pas au Tourmalet?

Toutes les actualités